Plus de détails sur nos activités

Yoga

Le Yoga vient de l’Inde et existe depuis des millénaires. 

Il a traversé les continents et touche désormais un large public. 

Le mot Yoga vient de la racine sanskrite Yuj, joindre ; c’est-à-dire que l’état de yoga est celui dans lequel l’homme est en union avec sa vrai nature et le TOUT.

C’est une discipline par laquelle l’homme s’efforcera de parvenir à sa vraie nature, c’est-à-dire reconnaitre ses possibilités et les utiliser.

 La référence traditionnelle a pour source les Yoga-Sutras de Patanjali.

Pour Patanjali, le Yoga c’est apprendre à se sentir uni à tout être et à toute chose, en commençant par s’établir en soi. Pour y parvenir, il décline un système composé de 8 étapes, que nous allons retrouver dans une séance de pratique de yoga, dans chacune de nos postures : 

 

1) Yama, notamment celle des valeurs morales pour vivre ensemble en accord avec soi et l’environnement, 

2) Niyama, apprendre à chasser les toxines et les pensées négatives

3) Asana, pratiquer à l’aide des postures

4) Pranayama, accompagner du souffle, des techniques de respiration

5) Pratyhara, savoir se relaxer

6) Dharana, savoir se concentrer, les étapes de 1 à 5 vont nous aider à recharger nos batteries quand celles-ci s’épuisent, 

7) Dhyana, pour élargir sa conscience, et aller vers la méditation

8) Samadhi, et arriver à se mettre sur la même longueur d’onde que la source d’énergie (source selon nos propres croyances, parties intimes)

 

Généralités s/ le Hatha Yoga 

 Hatha Yoga signifie entre autres unir les côtés opposés. 

Ha signifie : positif, soleil ; Tha signifie négatif, lune. 

 C’est l’union du côté droit du corps symbolisé par le soleil et du côté gauche du corps symbolisé par la lune est un voyage vers l’acceptation du SOI, du qui je suis, comme je suis aujourd’hui.

Le chemin du yoga propose l’harmonie de cette union et participe à l’amélioration de l’équilibre physique et psychique pour instaurer la paix intérieure. 

 

Pratique 

 Être patient et persévérant face aux consignes, puis à ses possibilités. 

 Pratiquer l’estomac vide, attendre 2 à 3 heure après un repas, ou manger léger.

 Se munir d’une tenue confortable, puis pour son confort personnel prévoir un oreiller, une couverture pour la relaxation, prendre le temps de trouver son support dans la posture assise si besoin.

 

La respiration se fait par le nez, un apprentissage progressif se fera pour harmoniser la posture avec le souffle.

 Ne pas se faire mal, ne pas forcer dans la posture.

 Être en harmonie, c’est être en harmonie avec ses propres mouvements et son souffle, mais également avec le professeur, pouvoir se laisser guider pour lâcher le mental.

 Le terme JE est utilisé pour inciter le yogi à être dans ses sensations, dans son corps.

 Prévoir une bouteille d’eau pour s’hydrater après le cours.

 Le but ne sera pas de faire la posture, comme un exercice de gymnastique, mais à l’aide de sa respiration d’être à l’écoute des sensations de son corps, d’être présent dans la posture, de relâcher la partie du corps qui ne travaille pas ou peu, d’ajuster le juste effort ; 

 L’objectif est que lorsque l’harmonie s’installe : 

- l’asana amène la souplesse de la colonne vertébrale, relaxe les muscles, vivifie les organes et les centres vitaux ; 

 - le pranayama apporte l’oxygène et de l’énergie à chaque cellule, décrasse l’organisme en brulant les déchets, expulse les toxines ;

- le pratyhara, préserve l’intégralité du système nerveux.

Réflexologie plantaire

 

  • Définition

‘’La réflexologie est une science qui part du principe qu’il y a dans les pieds ou les mains des zones reflexes correspondant à toutes les glandes, tous les organes et toutes les parties du corps’’

La réflexologie n’a pas pour but d’établir un diagnostic, ni de modifier un traitement ou d’établir une prescription.

  • Historique

IL y a 5000 ans, une forme de traitement par les points de pression était connu en Inde et en Chine.

Chinois Houang TI appelé empereur jaune, 2700 ans avant JC

En inde, la culture est ayurvédique (préventif) travailler sur le pied est sacré, l’enfant masse le grand parent.

En Europe, 16ème siècle, les docteurs Adamus et A’Tatis (origine allemande) écrirent un ouvrage sur les zones réflexes ; au 19ème siècle, Sir Henri Head découvre les zones et leurs correspondances.

Au USA, 19ème siècle, William Fitzgerald, nous pouvons l’appelé le grand père de la réflexologie plantaire, le 1er qui parle d’énergie, il fera le lien entre la zone organique et la zone énergétique.

  • Comment ?

Seuls le pouce et l’index sont nécessaires pour exercer des pressions successives sur les points reflexes des pieds ; La pression agit à différents niveaux et sur différents systèmes : 

* système nerveux,

* sur les organes, musculaire, articulaire, digestif, 

* la circulation sanguine, cœur, retour veineux.

* le système endocrinien, 7200 terminaisons nerveuses ; c’est pourquoi tout massage induit une réponse.

* au niveau énergétique … établir un état d’équilibre du QI, l’énergie du Yin et du Yang 

  • Les Objectifs

Induire un état de relaxation du fait des 7200 terminaisons nerveuses

Améliorer la circulation sanguine

Favoriser le passage de l’influx nerveux

Lever les blocages des systèmes musculo-articulaires

Aider à rétablir l’homéostasie : l’harmonie, l’équilibre

Permettre la libre circulation énergétique

 

Imaginons un corps comme une tuyauterie : de petits bouchons peuvent se former et par plusieurs pressions nous poussons voire supprimer le bouchon. (nous ne pourrons rajouter un cartilage ou réparer un ligament, mais nous savons que d’autres organes travailleront et s’épuiseront pour ce rééquilibre)

L’expérience montre qu’un massage doux et bien dosé des zones réflexes peut dissiper les blocages et les tensions et amener une relaxation importante.

  • L’anatomie du Pied

Il existe 3 types de pieds :

Le pied Égyptien : le gros orteil est plus long que le second

Le pied carré : il y a peu de différence entre les deux orteils

Le pied grec : le gros orteil est plus court que le second

 

Les anomalies courantes des pieds : 

Le pied plat : aplatissement de l’avant pied, 

Le pied creux : exagération de la courbure plantaire

L’hallux valgus : inflammation engendrant une poche de liquide à la base du gros orteil, ayant pour résultat une torsion anormale de cette base osseuse

L’orteil en griffe, ou en marteau

 

Le pied est composé de : 

26 os, 30 articulations, 19 muscles, 59 surfaces articulaires, 107 ligaments, 3 artères (péronière, tibiale, pédieuse), 7200 terminaisons nerveuses.

 

  • Correspondance des organes avec le pied => planche avec dessin

 

. Des orteils à la ligne de la nuque : zone réflexe du cerveau, zone optique, hypophyse, épiphyse, zone auditive, sinus, zone musculaire haute

. De la ligne de la nuque à la ligne du diaphragme : cage thoracique, rhomboïde, épaule, cœur, poumon, thyroïde, 

. De la ligne du diaphragme à la ligne de taille : estomac, pancréas (pied droit : foi et vb ; pied gauche : rate)

. De la ligne de taille au talon : glande surrénale, reins, vessie, uretère, colon, intestin grêle , appareil génital, zone sciatique, anus, rectum, zone musculaire basse

. Ligne du talon : nerf sciatique

 

                                                                                Musicothérapie

La musicothérapie trouve ses racines dans le monde sonore qui constitue notre environnement : les bruits, les voix, les sons (sans oublier les sons de la langue), le silence, le souffle, le mouvement… On définit la musicothérapie comme étant l’utilisation des éléments constitutifs de la musique (la vibration, le rythme, le son, la mélodie, l’harmonie) et, bien entendu la musique elle-même, afin d’ouvrir des canaux de communication. 

Cette assertion, parfois, provoque une certaine ambiguïté. En effet, ces canaux de communication sont avant tout les propres canaux du sujet auquel on s’adresse. Ceci est d’une extrême importance car c’est la base même de l’action thérapeutique qui est en jeu, en réalité c’est l’objectif qui diffère, selon l’utilisation des termes ! Nous voyons que dans un cas on a un objectif immédiat d’adaptation, on se trouve dans une situation de consignes, de codes et règles préétablis, dans l’autre cas tout est à construire et on s’adresse à des sujets. En musicothérapie, il y a mise en acte et recherche en direction de l’histoire du sujet, tant il est vrai que tous les éléments constitutifs de la musique ont un rapport avec cette histoire (et c’est bien pour cela qu’on peut envisager une intervention !).

En même temps, tout est mis en œuvre pour aider la personne à changer certains éléments de son comportement afin d’approcher, sinon de parvenir, au plus près de la définition énoncée par l’O.M.S. : « état d’aptitude au bonheur physique, psychique et social ».

C’est parce que tous les éléments constitutifs de la musique ont un rapport avec l’histoire d’un sujet que l’on peut avancer le terme musicothérapie. Centrée sur le concept d’ouverture des canaux de communication , c’est dans cette action que se situe la musicothérapie, c’est ce qui lui permet d’être originale et digne d’intérêt.

Nous tenons à préciser les termes. Le champ d’action en tant que musicothérapie proprement dite est extrêmement limité mais en même temps très utile car elle s’adresse, en priorité, aux personnes les plus démunies, hors communication compréhensible, en souffrance excessive. Un autre domaine est celui que nous appelons applications des techniques de musicothérapie et là, il va de soi que l’utilisation des éléments constitutifs de la musique et de la musique elle-même avec pour objectif d’apporter un mieux-être, de nouvelles possibilités à des personnes en situation de handicap (à titre indicatif, l’enfant en difficulté scolaire, la personne âgée perdant ses repères sont des sujets en situation de handicap) offre un aide précieuse dans les domaines tels que l’attention, la mémorisation, la succession, la perception, la mise en mouvement, l’occupation de l’espace, la conscience de soi, la conscience de son existence, le souvenir, faire des choix
 

                                                                                Sonothérapie

Le Toucher par les Sons® ou Sonologie, appelé aussi Sonothérapie, s’adresse à toute personne souhaitant vivre une expérience de relaxation profonde induisant des états d'auto-guérison.

En Sonothérapie, nous utilisons entre autres la voix, le plus bel instrument qui nous permet de donner de l'amour grâce aux sons thérapeutiques et auto-harmonisants. Nous utilisons aussi des diapasons thérapeutiques ainsi que d'autres outils tels que les bols tibétains, la chromothérapie et l'aromathérapie.


 

L’expérience énergétique des sons et des vibrations à l’aide de jeux vocaux et d’exercices permet de sentir notre corps résonner en différents points selon les sons et fréquences que l’on émet ou que l’on reçoit. La formation permet aux participants de toucher du doigt le principe de la résonance corporelle et d’expliquer au passage comment les sons, la musique et toutes formes de vibrations peuvent être thérapeutiques ou nocives, d’où l’importance du choix conscient de notre environnement sonore et vibratoire de toute nature (pensées, ondes de formes, couleurs, tellurisme, matériaux, aliments, etc.).